La Chefferie Ribang (Bafia)

FacebookTwitterGoogle+Partager
Bol Chef Ribang

Sa Majesté BOL à NWATSOCK Adamou (2006…)

La Chefferie Ribang

Extrait de la plaquette d'intronisation de Sa Majesté Bol à Nwatsock Adamou 31 janvier 2006

Il n’est toujours pas aisé de retracer une histoire basée sur La tradition orale. Sinon plusieurs sources concordantes s’accordent sur le fait que les Ribang soient les descendants de l’ancêtre NKE et de son épouse MBONO. L’histoire raconte que MBONO a eu beaucoup d’enfants qui se sont installés à travers le grand Mbam. Ceux qui sont restés chez les Bafia forment ce qu’on appelle aujourd’hui le «clan BEKE » (RIBANG, KIIKI, MOUKO, BITANG). Avant d’occuper leur lieu de résidence actuel, les Ribang ont dû déloger les Roum et les Yakan.

Le village Ribang est doté d’une chefferie traditionnelle depuis 1898. Le premier chef des Ribang fut NGON à SEYI. A sa mort, son fils SEYI à NGON qui devait lui succéder était très jeune; c’est ainsi qu’il fut conduit chez NGAE à EKORONG par son oncle MBAMA à BAYIM qui était lui-même de Gouifé-(«DON I TISON» ). Ce dernier remit les attributs du pouvoir à SEYI à NGON, mais NGAE à EKORONG Ies confisqua sous prétexte de son jeune âge, C’est ainsi qu’après la défaite allemande et I’arrivée des français, le centre fut déplacé de Gouifé à Dang, et la chefferie Ribang resta dans un vide juridique ; SEYI à NGON était reconnu chef, mais n’avait pas les attributs du pouvoir. Pour la collecte des impôts, Ribang fut rattaché à KIIKI qui était sous la régence de MOUTHE à DOL. SEYI à NGON mourut en 1936. Après sa mort les Ribang qui en avaient marre des abus de pouvoir de MOUTHE à DOL décidèrent d’aller à la conquête de leurs attributs du pouvoir auprès de l’administrateur français. Cette mission fut menée par MOUDON à NBANG et KOUNG à NGON. IIs eurent gain de cause. C’est ainsi que le 26 Septembre 1937 le village Ribang eut à nouveau un chef avec des pleins pouvoirs du nom de NWATSOCK à SEYI reconnu par I’administrateur colonial Monsieur FLOH. Le chef NWATSOCK meurt le 30 septembre 1979 après 42 ans de règne; Son frère cadet ZIEM à SEYI sera désigné pour sa succession et installé en 1994. Pour cause de maladie, il a désignera son neveu BOL à NWATSOCK Adamou Qui sera installé le 31 janvier 2006.

Il n’est toujours pas aisé de retracer une histoire basée sur La tradition orale. Sinon plusieurs sources concordantes s’accordent sur le fait que les Ribang soient les descendants de l’ancêtre NKE et de son épouse MBONO. L’histoire raconte que MBONO a eu beaucoup d’enfants qui se sont installés à travers le grand Mbam. Ceux qui sont restés chez les Bafia forment ce qu’on appelle aujourd’hui le «clan BEKE » (RIBANG, KIIKI, MOUKO, BITANG). Avant d’occuper leur lieu de résidence actuel, les Ribang ont dû déloger les Roum et les Yakan.
Le village Ribang est doté d’une chefferie traditionnelle depuis 1898. Le premier chef des Ribang fut NGON à SEYI. A sa mort, son fils SEYI à NGON qui devait lui succéder était très jeune; c’est ainsi qu’il fut conduit chez NGAE à EKORONG par son oncle MBAMA à BAYIM qui était lui-même de Gouifé-(«DON I TISON» ). Ce dernier remit les attributs du pouvoir à SEYI à NGON, mais NGAE à EKORONG Ies confisqua sous prétexte de son jeune âge, C’est ainsi qu’après la défaite allemande et I’arrivée des français, le centre fut déplacé de Gouifé à Dang, et la chefferie Ribang resta dans un

Sa Majesté Nwatsock à Seyi

Le Chef Nwatsock à Seyi (1937 – 1979)

vide juridique ; SEYI à NGON était reconnu chef, mais n’avait pas les attributs du pouvoir.
Pour la collecte des impôts, Ribang fut rattaché à KIIKI qui était sous la régence de MOUTHE à DOL. SEYI à NGON mourut en 1936. Après sa mort

les Ribang qui en avaient marre des abus de pouvoir de MOUTHE à DOL décidèrent d’aller à la conquête de leurs attributs du pouvoir auprès de l’administrateur français. Cette mission fut menée par MOUDON à NBANG et KOUNG à NGON. IIs eurent gain de cause. C’est ainsi que le 26 Septembre 1937 le village Ribang eut à nouveau un chef avec des pleins pouvoirs du nom de NWATSOCK à SEYI reconnu par I’administrateur colonial Monsieur FLOH.

Le chef NWATSOCK meurt le 30 septembre 1979 après 42 ans de règne; Son frère cadet ZIEM à SEYI sera désigné pour sa succession et installé en 1994. Pour cause de maladie, il a désignera son neveu BOL à NWATSOCK Adamou Qui sera installé le 31 janvier 2006.

Publié dans Famille Bafia, Histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Festival des Arts et de la Culture Mbam’Art 2017
- Date : du 20 au 26 novembre 2017
- Lieu : Ngambé-Tikar & Bafia
- Termes de référence
- Dossier marketing
- Bon de souscription

Contact :
Tel : (237)677701340 Mail : mbamart@mbamart.org
7ème Festival des Arts et de la Culture du Grand Mbam : Mbam’Art 2015
Videos


Sponsoring

Afficher la page
Discours

Discours du Maire de la Commune de Bafia, Nwatsock Max Abraham... Lire

Discours du Président Exécutif de Mbam'Art, Moute à Bidias Camille... Lire

Discours du Secrétaire Général du Ministère des Arts et de la Culture, Mouhtar Ousmane Mey... Lire

Plaquette du Festival
Articles récents

Lancement des préparatifs de Mbam'Art 2017... Lire

Morts précoces dans la famille Mëlèya’a ... Lire

Le Canton Koro (Bafia) : Son histoire... Lire

Le village Lable et sa Chefferie (Bafia)... Lire

La Chefferie Ribang (Bafia)... Lire

Le mariage traditionnel chez les Bëkpäg (Bafia)... Lire

 

Animation du site

Animateur du site : Abolo Jean Claude
Tel : (237) 242 00 24 70/677 70 13 40
E-Mail : mbamart@mbamart.org


...

Mbam’Art & Développement

ONG N° 000384/RDA/BAP
Fondateurs : Moute à Bidias Camille, Bidias à Ngon Bernard, Massan à Biroko;
Président exécutif : Moute à Bidias Camille;
BP xxxxxxx: Tél : (237) 242 00 24 70
E-mail : mbamart@mbamart.org

A propos de

Pour toute information et publication dans ce site, contactez-nous:
Email : mbamart@mbamart.org